fbpx

Et si on n'effectue aucun traitement dentaire chez un cheval...

... cela peut en effet bien se passer sans qu'on remarque rien pendant des année, voir des décennies.

  • la durée de vie à long terme de la dentition (et du cheval) sera réduite inutilement
  • les chevaux souffrent en silence, ils sont malheureusement incapable d'exprimer leur douleur en criant ou en gémissant
  • l'instinct de survie est si prononcé, qu'un cheval mangera TOUJOURS, tant qu'il en capable d'une manière ou d'une autre
  • lorsque des symptômes apparaissent, les souffrances durent en général déjà depuis des mois ou des années. et souvent les possibilités de restaurer une fonction normal des dents reste limitée
  • aujourd'hui la majorité des chevaux est confrontée à une offre excessive de calories: les semences pour les pâturages sont développées pour des vaches laitières à haute performance, le foin en est fait de des pâturages, les aliments complémentaires sont d'excellente qualité, etc. L'état général n'est pas un critère valable pour évaluer l'état de la dentition d'un cheval!

„Ce cheval n'a certainement rien qui lui manque aux dents, il suffit de voir comme il est bien rondelet."

Ce genre de réflexion ne peut être prononcée que par des personnes qui n'ont pas mis leur mains dans suffisamment de bouches de cheval en état désastreux. Ces propos peuvent être tenus par des propriétaires, des spectateurs ou même des „confrères", peu importe ils dénoncent l'ignorance ou la mauvaise foi de la personne.

Give me a like

Thank you, danke, merci